Pour la colline.

by Sinibaldi (05.21.11 08:33 am)

Dans les
coeurs d'un
chant, dans les
souffles du pâle
soleil, dans le
triste sourire
d'une feuille
désolée: je sens
le matin, la
claire lumière
de l'éternité.

Francesco Sinibaldi